Reproduction de l'anti-dérapant sur les chars modernes (photos)

Forum Blindés francophone avec Antoine Puzo et Yann Jouault.

Reproduction de l'anti-dérapant sur les chars modernes (photos)

Joined: October 17th, 2002, 3:47 pm

September 24th, 2006, 2:16 pm #1

Il s'agit ici de montrer un essai de la méthode expliquée par Rodolphe dans plusieurs de ses articles, pour reproduire l'anti-dérapant qui recouvre les chars modernes (Abrams, Léopard 2, Leclerc).

Ayant commencé à monter le récent M1A1 AIM Dragon, l'envie m'a pris de monter en parallèle le M1A2 Tamiya, pour comparer.
Mais sur le Tamiya, l'anti-dérapant n'est pas reproduit.
Il faut donc le reproduire avant toute chose.
Pour le représenter, j'ai pris comme modèle l'anti-dérapant reproduit sur le M1A1 AIM Dragon.

1/ A l'aide de ruban de masquage pour électronique, j'ai délimité le contours des zones, sur la caisse et sur la tourelle. et protégé les lignes de soudure, afin qu'on les voie toujours par la suite.
Penser à hachurer les zones à couvrir, çà évite d'avoir à réfléchir pendant la phase suivante.
C'est assez fastidieux, mais pas difficile :





2/ Ensuite on fabrique un mélange composé :
* D'un fond de gobelet d'acétone (5 mm)
* d'un peu de mastic Tamiya (un boudin de 1 cm environ)
* d'un tiers de cuiller à café de silice (ou de bicarbonate)
Le tout est que le mélange soit très fluide, pour pourvoir le passer au pinceau, sans faire de "tas".

On applique ce mélange dans les zones délimitées, en y revenant en plusieurs fois, en étalant bien la silice, sans chercher à tout couvrir d'un seul coup (ce qui n'est pas possible, compte tenu de la fluidité du mélange).

Et voilà le travail...









C'est finalement très facile, donc pas d'hésitation pour votre prochain blindé moderne...

Merci Rodolphe !

Reply
Like
Share

christophe deal
christophe deal

September 24th, 2006, 2:27 pm #2

salut,

en effet le résultat est vraiment impecable et relativement bien à l'echelle.
cependant le travaille de preparation doit-etre un vrai calvaire !!

bon ben maintenant ont attend la suite !!

au faite il y à de cela plusieurs mois tu etait sur le montage de 251 AFV club, ceux-ci sont ils terminées ???

a+ christophe

toujours pas de petit lien pour des photos de folkstone ????????????
Reply
Share

Joined: May 21st, 2004, 3:14 pm

September 24th, 2006, 2:41 pm #3

Il s'agit ici de montrer un essai de la méthode expliquée par Rodolphe dans plusieurs de ses articles, pour reproduire l'anti-dérapant qui recouvre les chars modernes (Abrams, Léopard 2, Leclerc).

Ayant commencé à monter le récent M1A1 AIM Dragon, l'envie m'a pris de monter en parallèle le M1A2 Tamiya, pour comparer.
Mais sur le Tamiya, l'anti-dérapant n'est pas reproduit.
Il faut donc le reproduire avant toute chose.
Pour le représenter, j'ai pris comme modèle l'anti-dérapant reproduit sur le M1A1 AIM Dragon.

1/ A l'aide de ruban de masquage pour électronique, j'ai délimité le contours des zones, sur la caisse et sur la tourelle. et protégé les lignes de soudure, afin qu'on les voie toujours par la suite.
Penser à hachurer les zones à couvrir, çà évite d'avoir à réfléchir pendant la phase suivante.
C'est assez fastidieux, mais pas difficile :





2/ Ensuite on fabrique un mélange composé :
* D'un fond de gobelet d'acétone (5 mm)
* d'un peu de mastic Tamiya (un boudin de 1 cm environ)
* d'un tiers de cuiller à café de silice (ou de bicarbonate)
Le tout est que le mélange soit très fluide, pour pourvoir le passer au pinceau, sans faire de "tas".

On applique ce mélange dans les zones délimitées, en y revenant en plusieurs fois, en étalant bien la silice, sans chercher à tout couvrir d'un seul coup (ce qui n'est pas possible, compte tenu de la fluidité du mélange).

Et voilà le travail...









C'est finalement très facile, donc pas d'hésitation pour votre prochain blindé moderne...

Merci Rodolphe !
Très impressionant de facilité! Un peu plus facile que le truc de Marcus Nichols à faire avec son airbrush et beacoup moins risqué pour ce dernier!

J'ai hâte de voir la suite!

Ben

ps j'ai oublié de te demander où on peut trouver ce masquage pour électronique et comment celà s'appelle dans le commerce
Last edited by padoue on September 24th, 2006, 4:21 pm, edited 1 time in total.
Reply
Like
Share

Joined: July 19th, 2003, 9:07 pm

September 24th, 2006, 3:25 pm #4

Il s'agit ici de montrer un essai de la méthode expliquée par Rodolphe dans plusieurs de ses articles, pour reproduire l'anti-dérapant qui recouvre les chars modernes (Abrams, Léopard 2, Leclerc).

Ayant commencé à monter le récent M1A1 AIM Dragon, l'envie m'a pris de monter en parallèle le M1A2 Tamiya, pour comparer.
Mais sur le Tamiya, l'anti-dérapant n'est pas reproduit.
Il faut donc le reproduire avant toute chose.
Pour le représenter, j'ai pris comme modèle l'anti-dérapant reproduit sur le M1A1 AIM Dragon.

1/ A l'aide de ruban de masquage pour électronique, j'ai délimité le contours des zones, sur la caisse et sur la tourelle. et protégé les lignes de soudure, afin qu'on les voie toujours par la suite.
Penser à hachurer les zones à couvrir, çà évite d'avoir à réfléchir pendant la phase suivante.
C'est assez fastidieux, mais pas difficile :





2/ Ensuite on fabrique un mélange composé :
* D'un fond de gobelet d'acétone (5 mm)
* d'un peu de mastic Tamiya (un boudin de 1 cm environ)
* d'un tiers de cuiller à café de silice (ou de bicarbonate)
Le tout est que le mélange soit très fluide, pour pourvoir le passer au pinceau, sans faire de "tas".

On applique ce mélange dans les zones délimitées, en y revenant en plusieurs fois, en étalant bien la silice, sans chercher à tout couvrir d'un seul coup (ce qui n'est pas possible, compte tenu de la fluidité du mélange).

Et voilà le travail...









C'est finalement très facile, donc pas d'hésitation pour votre prochain blindé moderne...

Merci Rodolphe !
Salut Xavier,

Bravo le résultat est très convainquant. Bien vu l'artiste !

Pierre

http://maquettegarden.free.fr

Reply
Like
Share

Patrick Lapalu
Patrick Lapalu

September 24th, 2006, 3:59 pm #5

Il s'agit ici de montrer un essai de la méthode expliquée par Rodolphe dans plusieurs de ses articles, pour reproduire l'anti-dérapant qui recouvre les chars modernes (Abrams, Léopard 2, Leclerc).

Ayant commencé à monter le récent M1A1 AIM Dragon, l'envie m'a pris de monter en parallèle le M1A2 Tamiya, pour comparer.
Mais sur le Tamiya, l'anti-dérapant n'est pas reproduit.
Il faut donc le reproduire avant toute chose.
Pour le représenter, j'ai pris comme modèle l'anti-dérapant reproduit sur le M1A1 AIM Dragon.

1/ A l'aide de ruban de masquage pour électronique, j'ai délimité le contours des zones, sur la caisse et sur la tourelle. et protégé les lignes de soudure, afin qu'on les voie toujours par la suite.
Penser à hachurer les zones à couvrir, çà évite d'avoir à réfléchir pendant la phase suivante.
C'est assez fastidieux, mais pas difficile :





2/ Ensuite on fabrique un mélange composé :
* D'un fond de gobelet d'acétone (5 mm)
* d'un peu de mastic Tamiya (un boudin de 1 cm environ)
* d'un tiers de cuiller à café de silice (ou de bicarbonate)
Le tout est que le mélange soit très fluide, pour pourvoir le passer au pinceau, sans faire de "tas".

On applique ce mélange dans les zones délimitées, en y revenant en plusieurs fois, en étalant bien la silice, sans chercher à tout couvrir d'un seul coup (ce qui n'est pas possible, compte tenu de la fluidité du mélange).

Et voilà le travail...









C'est finalement très facile, donc pas d'hésitation pour votre prochain blindé moderne...

Merci Rodolphe !
Bravo, l'aritste ! Et merci de nous partager cette recette !!!
Patrick
Reply
Share

stephane HERVE
stephane HERVE

September 24th, 2006, 4:44 pm #6

Il s'agit ici de montrer un essai de la méthode expliquée par Rodolphe dans plusieurs de ses articles, pour reproduire l'anti-dérapant qui recouvre les chars modernes (Abrams, Léopard 2, Leclerc).

Ayant commencé à monter le récent M1A1 AIM Dragon, l'envie m'a pris de monter en parallèle le M1A2 Tamiya, pour comparer.
Mais sur le Tamiya, l'anti-dérapant n'est pas reproduit.
Il faut donc le reproduire avant toute chose.
Pour le représenter, j'ai pris comme modèle l'anti-dérapant reproduit sur le M1A1 AIM Dragon.

1/ A l'aide de ruban de masquage pour électronique, j'ai délimité le contours des zones, sur la caisse et sur la tourelle. et protégé les lignes de soudure, afin qu'on les voie toujours par la suite.
Penser à hachurer les zones à couvrir, çà évite d'avoir à réfléchir pendant la phase suivante.
C'est assez fastidieux, mais pas difficile :





2/ Ensuite on fabrique un mélange composé :
* D'un fond de gobelet d'acétone (5 mm)
* d'un peu de mastic Tamiya (un boudin de 1 cm environ)
* d'un tiers de cuiller à café de silice (ou de bicarbonate)
Le tout est que le mélange soit très fluide, pour pourvoir le passer au pinceau, sans faire de "tas".

On applique ce mélange dans les zones délimitées, en y revenant en plusieurs fois, en étalant bien la silice, sans chercher à tout couvrir d'un seul coup (ce qui n'est pas possible, compte tenu de la fluidité du mélange).

Et voilà le travail...









C'est finalement très facile, donc pas d'hésitation pour votre prochain blindé moderne...

Merci Rodolphe !
salut Xav
permièrement ce n'est pas du scotch de masquage pour électronique mais du ruban pour typon que l'on applique sur du calque lorsque l'on veut réaliser un montage et qui sert après tirage à reproduire les pistes des circuits imprimés!! Ca me rappelle ma jeunesse d'étudiant en BTS electronique

J'ai essayé une autre technique pour reproduire l'antidérappant qui donne un rendu plus fin et qui n'utilise pas de produits nocifs:
- délimiter les zones à recouvrir (j'innove pas là).
- au pinceau et par petite surface mettre un peu de mister surfacer (mastic ultra liquide de Gunze).
- saupoudrer du sable de déco (le ultra fin dispo chez Truffaut), de la silice (nocive pour les poumons) ou du bicarbonate sur le surfacer humide. Une fois sec (quelques minutes), le surfacer emprisonne fermement le sable sans créer de surépaisseur. En cas de pb et pendant quelques dizaines de minutes le mélange est enlevable avec un simple pinceau brosse chargé d'alcool à 90°. En remettant du surfacer on peut à chaque fois densifier l'antidérappant un peu plus selon si on veut un antidéparant léger comme sur les véhicules us et certains de l'IDF ou plus marqué comme sur le Leclerc.

J'ai essayer avec un cuter de gratter le mélange après plusieurs jours et celui ci était très solide et ne devrait pas souffrir des jus dilué au white spirit et autre essence F. Méthode à tester donc notamment pour vérifier l'accroche sur les maquettes en resine!

A+
St
ps pour Xav: si tu n'utilises pas les pièces USMC (le leurre anti missiles et les pots lances fumis) de ton kit Tamiya, je suis acheteur à un prix correct pour mon M1A1AIM Dragon.
Reply
Share

Xavier Léna
Xavier Léna

September 25th, 2006, 8:14 am #7

Bravo, l'aritste ! Et merci de nous partager cette recette !!!
Patrick
Salut Patrick,

Je précise bien que je ne suis pas l'inventeur de la recette, jute le testeur.

Xavier
Reply
Share

Xavier Léna
Xavier Léna

September 25th, 2006, 8:21 am #8

salut Xav
permièrement ce n'est pas du scotch de masquage pour électronique mais du ruban pour typon que l'on applique sur du calque lorsque l'on veut réaliser un montage et qui sert après tirage à reproduire les pistes des circuits imprimés!! Ca me rappelle ma jeunesse d'étudiant en BTS electronique

J'ai essayé une autre technique pour reproduire l'antidérappant qui donne un rendu plus fin et qui n'utilise pas de produits nocifs:
- délimiter les zones à recouvrir (j'innove pas là).
- au pinceau et par petite surface mettre un peu de mister surfacer (mastic ultra liquide de Gunze).
- saupoudrer du sable de déco (le ultra fin dispo chez Truffaut), de la silice (nocive pour les poumons) ou du bicarbonate sur le surfacer humide. Une fois sec (quelques minutes), le surfacer emprisonne fermement le sable sans créer de surépaisseur. En cas de pb et pendant quelques dizaines de minutes le mélange est enlevable avec un simple pinceau brosse chargé d'alcool à 90°. En remettant du surfacer on peut à chaque fois densifier l'antidérappant un peu plus selon si on veut un antidéparant léger comme sur les véhicules us et certains de l'IDF ou plus marqué comme sur le Leclerc.

J'ai essayer avec un cuter de gratter le mélange après plusieurs jours et celui ci était très solide et ne devrait pas souffrir des jus dilué au white spirit et autre essence F. Méthode à tester donc notamment pour vérifier l'accroche sur les maquettes en resine!

A+
St
ps pour Xav: si tu n'utilises pas les pièces USMC (le leurre anti missiles et les pots lances fumis) de ton kit Tamiya, je suis acheteur à un prix correct pour mon M1A1AIM Dragon.
Salut Stéphane,

Je suis sceptique pour le rendu "plus fin" que tu indiques, le MrSurfacer étant à priori moins fluide que le mélange acétone + Putty, et tout aussi toxique, je pense.

Mais pourquoi pas ? toute solution est bonne à prendre.

Note que le zoom sur les photos a tendance à rendre les zones plus épaisses qu'elles ne sont en réalité.

Pour les pièces, je pense réaliser une version Marine avec la "charrue" de déminage (cf poster dans le Raids hors série "Victore en Irak"), donc je vais les utiliser...
Last edited by LeXav on September 25th, 2006, 8:41 am, edited 1 time in total.
Reply
Share

pascalbausset
pascalbausset

September 25th, 2006, 9:18 am #9

Il s'agit ici de montrer un essai de la méthode expliquée par Rodolphe dans plusieurs de ses articles, pour reproduire l'anti-dérapant qui recouvre les chars modernes (Abrams, Léopard 2, Leclerc).

Ayant commencé à monter le récent M1A1 AIM Dragon, l'envie m'a pris de monter en parallèle le M1A2 Tamiya, pour comparer.
Mais sur le Tamiya, l'anti-dérapant n'est pas reproduit.
Il faut donc le reproduire avant toute chose.
Pour le représenter, j'ai pris comme modèle l'anti-dérapant reproduit sur le M1A1 AIM Dragon.

1/ A l'aide de ruban de masquage pour électronique, j'ai délimité le contours des zones, sur la caisse et sur la tourelle. et protégé les lignes de soudure, afin qu'on les voie toujours par la suite.
Penser à hachurer les zones à couvrir, çà évite d'avoir à réfléchir pendant la phase suivante.
C'est assez fastidieux, mais pas difficile :





2/ Ensuite on fabrique un mélange composé :
* D'un fond de gobelet d'acétone (5 mm)
* d'un peu de mastic Tamiya (un boudin de 1 cm environ)
* d'un tiers de cuiller à café de silice (ou de bicarbonate)
Le tout est que le mélange soit très fluide, pour pourvoir le passer au pinceau, sans faire de "tas".

On applique ce mélange dans les zones délimitées, en y revenant en plusieurs fois, en étalant bien la silice, sans chercher à tout couvrir d'un seul coup (ce qui n'est pas possible, compte tenu de la fluidité du mélange).

Et voilà le travail...









C'est finalement très facile, donc pas d'hésitation pour votre prochain blindé moderne...

Merci Rodolphe !
J' ai deja realise ce type de revetement, avec les memes produits, mais l'utilisation du ruban de masquage electronique, est vraiment un plus.

Il y a t il une marque, reference ?

Merci en tout cas pour ces exellentes idees.
pascal
Reply
Share

Xavier Léna
Xavier Léna

September 25th, 2006, 10:20 am #10

Salut Pascal,

J'ai utilisé le produit suivant : Mecanorma Electronic 218 7002, disponible chez les fournisseurs d'outillage pour l'électronique.

Xavier
Reply
Share